Hervé Charton, artisan de théâtre

Comédien, improvisateur, metteur en scène, auteur, chercheur, pédagogue...

Accueil > Biographie > Biographie détaillée

Biographie détaillée

mercredi 22 juillet 2009, par Hervé Charton

Né en 1982, ancien élève de l’École normale supérieure de Paris, Hervé Charton est auteur, metteur en scène, comédien, pédagogue, critique de livres et de théâtre, et docteur en Études théâtrales après une thèse sur l’Improvisation théâtrale soutenue à l’université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle.

Parcours initiatique

Après une pratique théâtrale en amateur, autodidacte à Lons-le-Saunier puis avec Corinne Descote à Lyon, il suit deux ans d’un enseignement intensif de comédien au Studio Alain de Bock, avec Pierre Pirol, Hélène Boisbeau, Jean Ache, Éric Mariotto, Jean-Hervé Apéré...

Parallèlement, il suit une scolarité à l’École normale supérieure (lettres, cinéma, sciences cognitives) et un cursus en Études théâtrales à l’Université Paris 3 Sorbonne-Nouvelle. Il y reçoit des enseignements qui consolident sa pratique théâtrale comme un tout, où la mise en scène répond à l’écriture, qui répond au jeu, avec des professeurs tels que François Bon, Joseph Danan, Jacques Kraemer, Brigitte Jaques-Wajeman, et surtout Lionel Parlier, avec qui il travaille encore fréquemment.

En 2003, il est stagiaire sur la mise en scène de Michèle Foucher de Avant/Après de Roland SchimmelpfÅ“nnig, au Théâtre national de la Colline.

De janvier à juillet 2007, il est élève
de Daniel et Janet Buckland, Acty Tang et Heike Gehring à Rhodes University, Afrique du Sud, au sein du Drama Department. Il y suit des cours de Directing, Acting, Contemporary Performance... Il y joue dans Hamlet-Machine, de Heïner Müller, mise en scène de Wesley Deintje, et interprète le rôle principal dans Catastrophe de Samuel Beckett, mise en scène de Sin Gwamanda.

De retour en France, il reprend sa formation avec Lionel Parlier, et part à la découverte des pédagogues qui l’intéressent, dans le cadre d’une formation continue, en suivant notamment des stages à l’Arta-Cartoucherie (Anatoli Vassiliev, Nikolaï Karpov, Natasha Zvereva...) ou à la Maison des Métallos (Jean-Christophe Barbaud).

Vie professionnelle 1 : Théâtre (mise en scène, écriture, jeu)

Dès 2004, il écrit, met en scène et produit au Théâtre du Guichet Montparnasse la pièce Tango, mise en musiques par Giorgio Carnini, qui reçoit un accueil critique chaleureux et est plébiscitée par le public [1]

En 2006, il met en scène Music-Hall de Jean-Luc Lagarce, qui reçoit le Prix spécial du Jury au Festival du CERAM-Sophia Antipolis, le Prix du Meilleur spectacle au Festival Arrache-CÅ“ur, et le Grand Prix "Lever de Rideau" au Festival national de Théâtre Universitaire de Cabourg. La pièce tourne deux ans, est présente au Festival d’Avignon OFF 2007 et invitée par le Festival théâtral du Val d’Oise.

À partir de ce spectacle, il fonde le Troupeau dans le Crâne avec Delphine Biard et Émilien Gobard.

Il a joué avec Miquel Oliu Barton (Å’dipe Roi de Sophocle, compagnie Artepo), et le Troupeau dans le Crâne (L’argent - Création, Un plastique dans la mare - Création, À pas furtifs de Dacia Maraini, Roméo et Juliette de Shakespeare). Il travaille actuellement avec la compagnie Les Dé(g)rangés, à Massiac, sur un projet de théâtre-réalité.

En 2010 il a mis en scène Rodogune de Corneille, qui a inauguré le Théâtre de l’École normale supérieure en 2012. En 2011 il a traduit, adapté et mis en scène Roméo et Juliette de Shakespeare, avec Simon Chemama et la complicité de Michel Vinaver.

Depuis 2012, il vit et travaille à Lyon. Il rejoint la compagnie Dynamythe, avec laquelle il joue pendant deux ans et 45 représentations l’arbitre-pianiste de Don(a) Juan(e) - le Match, une réécriture fidèle du Dom Juan de Molière où les rôles masculins et féminins ont été intervertis, et où le public intervient en défendant les valeurs de son équipe, les Orange Libres ou les Verts Justes.

Avec la compagnie Dynamythe, il crée, développe et contribue à animer le LACSE - Laboratoire des acteurs créateurs, sympathiques et engagés, un laboratoire d’acteurs centré sur l’improvisation collective et l’engagement politique, sur des thèmes d’actualité.

En 2014, il fonde le Théâtre persistant, compagnie d’art vivant local, éthique et collaboratif. Avec cette compagnie, c’est un nouveau concept qui émerge pour la production de l’art vivant : ne plus partir des seules envies des artistes, mais répondre à des demandes du public, dès les phases de production.

Vie professionnelle 2 : enseignement, recherche, critique

Il a collaboré quelque temps comme critique de théâtre au journal en ligne les Trois Coups, et écrit aujourd’hui pour Kourandart.com. Il a également coordonné le pôle Arts vivants sur le portail des livres et des idées, Nonfiction.fr et y écrit toujours.

En 2008, il a assuré l’enseignement de l’histoire de la mise en scène à l’Université d’Evry Val d’Essonne, et animé un atelier de recherche scénique à destination des comédiens et danseurs professionnels.

D’octobre 2009 à octobre 2012, il est doctorant contractuel à l’Université Paris 3 - Sorbonne-Nouvelle, où il enseigne la dramaturgie et l’analyse des spectacles, et mène une recherche sur l’improvisation interdisciplinaire dans les arts de la scène sous la direction de Marie-Madeleine Mervant-Roux (ARIAS / CNRS). La thèse est soutenue le 9 décembre 2013, le doctorat attribué avec la mention Très honorable et les félicitations unanimes du jury.

Il a par ailleurs donné des stages d’improvisation ou d’interprétation théâtrale à l’École normale supérieure, à l’Université Paris 3, à l’Université de Duisburg-Essen et à Sciences Po Paris, auprès de Pièces en stock. Il a par ailleurs suivi l’ouverture de l’Improvidence, premier théâtre de France dédié à l’improvisation, et y donne régulièrement des stages.

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)