Hervé Charton, artisan de théâtre

Comédien, improvisateur, metteur en scène, auteur, chercheur, pédagogue...

Accueil > Recherche / critique > Laboratoire interdisciplinaire d’improvisation théâtrale > Participants, collaborateurs > Noémie Sanson

Noémie Sanson

Comédienne internationale et curieuse

samedi 12 novembre 2011, par Hervé Charton

Comédienne issue de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq (2007-2009), je suis également diplômée d’une maîtrise d’Études Théâtrales (Université de Caen, 2005).

Aimant l’ouverture que permet les équipes internationales ainsi que l’interdisciplinarité artistique, mon chemin m’a menée en 2006 sous le chapiteau du Footsbarn Travelling Theatre où j’ai fait de l’assistanat àla mise en scène sur L’homme qui rit (d’après Victor Hugo). Expérience qui s’est suivie d’une rencontre en 2007 avec la compagnie Buchinger’s Boot Marionettes (compagnie internationale nomade).

À ma sortie d’école, j’ai rejoint la compagnie Divadlo Continuo en République Tchèque pour le spectacle pluridisciplinaire et international Landscape by request (joué àbord d’un train en campagne tchèque). J’intègre ensuite la compagnie Communic’arte, en tant que comédienne sur le spectacle Nos Mémoires racontent et avec qui je continue aujourd’hui àmener un travail sur le théâtre et le conte au centre Anne Franck de Bagnolet.

Enfin, après la création de spectacles solo autour des contes, j’ai décidé de mettre en chantier mon projet D’un Rivage àl’Autre.. : spectacle reposant sur la transposition artistique de paroles et d’histoires récoltées au sein de ma propre famille vivant en bord de mer.

Désir artistique et Lab’impro

Si j’aime raconter des histoires, mon attrait pour le théâtre et pour le spectacle vivant en général vient aussi de pouvoir raconter quelque chose sans les mots, dire sans dire, proposer des images qui font voyager sans être dans une parole explicative mais qui laisse les portes de l’imagination ouverte… Créer des espaces sensibles qui emmènent dans des ailleurs, et qui, s’ils peuvent mener àréflexion, ne sont pas eux-mêmes cérébraux mais poétiques.

Et si les mots sont là, ce ne sont pas ceux de tous les jours… Retrouver la face brute et crue des mots, ceux qui émergent instantanément, ceux déjàécrits qui resurgissent comme une nécessité, ou dont le contexte leur permet d’éclater àhaute voix… Leur permettre de « Â dépolir  »â€¦

Ma formation corporelle et artistique m’incite àtravailler sur la notion de transposition artistique, et sur le développement de ma propre imagination et de ma sensibilité. Cet atelier me donne l’espace pour l’expérimentation, la découverte et ce dans la confrontation àl’autre, àl’étranger, l’étrange… ce qui me semble d’autant plus enrichissant.

L’écoute entre différents artistes et corps artistiques, la volonté de (re)présentations dans des lieux divers, la notion de performance, le présent de l’improvisation qui oblige às’interroger, voire àremettre en question le rapport au public, non plus comme un état de fait, comme quelque chose d’induit par la notion de représentation, mais comme une relation àprendre en compte et qui se joue au présent, sont des axes qui m’attirent. J’ai le sentiment que s’il y a une vrai volonté de rencontre, la notion de représentation comme moment unique reprend alors tout son sens.

L’envie du collectif uni par la volonté de rencontre…

Matières àpartager

À l’école Lecoq, l’improvisation est de tous les instants, dans les exercices corporels, dans l’appréhension du monde qui nous entoure, comme dans la construction dramaturgique. C’est aussi bien un outil nécessaire pour revisiter le monde àtravers l’expérimentation de son propre corps qu’un cadre d’écriture et d’exigence dramaturgique… Voilà, partager un peu de cela…


Voir en ligne : Site personnel de Noémie Sanson

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)