Hervé Charton, artisan de théâtre

Comédien, improvisateur, metteur en scène, auteur, chercheur, pédagogue...

Accueil > Mots-clés > Viewpoints (perspectives) > Architecture

Architecture

L’environnement physique dans lequel on travaille et comment en prendre conscience affecte le mouvement. Combien de fois avons-nous vu des spectacles où une scénographie somptueuse, travaillée occupe la scène et où pourtant les acteurs restent au centre face, n’explorant ou n’utilisant que peu l’architecture autour d’eux ? En travaillant l’architecture comme perspective, on apprend à danser avec l’espace, à entrer en dialogue avec une salle, à laisser le mouvement (en particulier la Forme et le Geste) évoluer d’après l’environnement.

On décompose l’architecture en :

  1. Ensembles solides. Les murs, le sol, le plafond, les meubles, les fenêtres, les portes, etc.
  2. Les textures. Selon que les ensembles solides sont en bois, en métal ou en tissu, le type de mouvement que nous allons créer en rapport avec eux va changer.
  3. La lumière. Les sources de lumière dans la pièce, les ombres que nous faisons en relation avec ces sources, etc.
  4. Les couleurs. Créer le mouvement d’après les couleurs dans l’espace, e.g. comment une chaise rouge au milieu de plusieurs chaises noires va modifier notre chorégraphie en relation à cette chaise.
  5. Les sons. Les sons créés par ou tirés de l’architecture, e.g. le son d’un pied sur le sol, le craquement d’une porte, etc.

Accessoirement, en travaillant sur l’Architecture, on crée des métaphores spatiales, en donnant forme à des expressions et impressions telles que je suis "aux pieds du mur", "le cul entre deux chaises", "piégé", "perdu dans l’espace", "sur le seuil", "perché", etc. [1]


[1The Viewpoints Book, pp. 10-11.